Thatcherite cannabis fantasmes mais hypocrite héroïne réalistes!

Par Stanley Collymore

Vous êtes évidemment noir, comme je peux clairement
le voir, ce que je je ne sais pas si vous êtes ou non
Afro-Caraïbes. donc, je vais vous demander et
je espérons que vous serez propre avec moi
quant à pourquoi il c’est que vous êtes si
évidemment accrochés sur le cannabis,
et à l’énormité de la l’alimentant à vos picaninnies
plusieurs. ne vous rendez-vous pas compte du
préjudice grave vous faites volontairement
non seulement à eux mais aussi à ceux
de votre race noire et ethnique? Donc, sage
jusqu’à vos gars et les filles et faire la
bonne chose! Restez à l’écart du
cannabis qui peut être et est
certifiably, tant psychologiquement que
physiologiquement, Nuisibles et même
assez ruineux pour l’ensemble bien-
être, en termes de mode de vie et
d’avenir Perspectives, qu’elles
soient diamétralement Liés
à la santé ou strictement
économiques, ceux qui se livrent
à il. Un chum indifférent; en
supposant, bien sûr, vous
êtes compétent dans
Évaluer précisé-
ment où est
que je viens
vraiment
de!

Alors cessez d’être idiots premiers vous Afro-
Caraïbes mettre un terme instantané à
la ce que vous faites actuellement
par rapport à cannabis; Et si
vous voulez sincèrement
Psychologiquement obtenir complètement
pissé de votre tête puis judicieusement et
autoritairement faire le décent Chose
et comme nous blancs intelligents:
référant naturellement à notre
bien-aimé privilégié Élites,
célébrités adorées et plusieurs
hommes politiques; En conséquence
s’abstenir de Cannabis et de préfér-
ence etassez sensiblement trop
non criminalement accroché,
comme nous les blancs
heureux et plus con-
venablement faire
plutôt, sur options
comme Cocaïne
ou Classe A
héroïne!

© Stanley V. Collymore
4 janvier 2017.

Remarques de l’auteur:
Ce poème, tant dans sa sincérité que dans son engagement, est dédié explicitement à tous ceux de la naissance, du patrimoine et de l’ascendance afro-caribéenne qui constituent incontestablement la majorité écrasante de notre peuple et qui, comme moi, ne se sont jamais livrés La moindre curiosité ou intérêt à le faire; Et que ni personnellement ni collectivement ne pourraient facilement identifier, à moins que d’avance on ne leur dise précisément ce à quoi ils étaient présentés, ce que le cannabis ou l’une des autres drogues illégales sur le marché sous leurs formes multiples regardaient ou Goûté comme, et encore moins être personnellement familiarisé avec les effets innombrables et hostiles que ces drogues aurait sur leur corps, la santé et les perspectives d’avenir dans la vie si elles étaient assez stupides pour les prendre en premier lieu.

Pourtant, pour tout cela, nous avons eu la conseillère principale de Margaret Thatcher, alors que celle-ci était Premier ministre, une Carolyn Sinclair: un délire consumment délirant, loyaliste de l’empire, racialement bigote, mal informé, incompétent et totalement dégoûtant, Chienne avec des illusions marquées de la grandeur et pas de connexions ou de contacts avec la communauté Afro-Caraïbes du Royaume-Uni, et elle-même selon des sources très fiables qui sont bien conscients des schémas comportementaux sociaux de ce premier morceau de blanche dans ses propres actions et ironie , Totalement perdu sur elle, à sa limite ultime.

Carolyn Sinclair a sérieusement préconisé que des mesures strictes soient prises par le régime de Thatcher à l’époque pour sanctionner assidûment et également incarcérer pendant de longues périodes de temps les Afro-Caribéens britanniques qui, selon Sinclair, étaient non seulement disproportionnellement illégaux Mais ils étaient eux-mêmes aussi les utilisateurs exclusifs et les contrôleurs du cannabis et de son approvisionnement à travers la Grande-Bretagne, et de plus Sinclair a poursuivi en disant que la situation était si catastrophique que ces incorrigiblement hors de contrôle Noirs avait pour urgence d’être traité comme Ils ont même nourri du cannabis à leurs enfants et leurs bébés qui ont fait des signes catastrophiques pour la Grande-Bretagne en général ainsi que pour les Britanniques, c’est-à-dire les Blancs, auxquels ces Noirs étaient associés.

Ceci d’une femme, et je répète son nom encore ainsi il colle dans votre esprit, Carolyn Sinclair, qui était elle-même un utilisateur avide d’héroïne et de cocaïne et était pleinement conscient du fait bien connu que les membres consécutifs du régime britannique, le Cabinet principal et d’autres ministres , De hauts fonctionnaires, de nombreux politiciens installés dans les deux Chambres du Parlement britannique et de la Bulle de Westminster ont toujours, et comme ils le font encore en 2017, libéralement livrés en tant qu’utilisateurs massifs de drogues qu’ils étaient ou sont encore aujourd’hui. Et ce n’est pas une fiction, mais un fait! Et ce qui est plus avec la cocaïne et l’héroïne leurs drogues illégales préférées, bien qu’ils ne voient pas leur préférence pour ou leur se livrant à ces activités dans la moindre comme étant illégale. Et explique pourquoi la toxicomane Carolyn Sinclair n’a vu aucun besoin de proscriptions de toute sorte étant prélevés contre son lot. Quelle odieuse et putain hypocrite et vendeuse de puanteux doubles standards du premier ordre cette boule de boue blanche!

D’un point de vue personnel, je n’ai jamais envisagé ni jamais entrepris de prendre des drogues illégales, et je ne suis pas si stupide de le faire; Et il en va de même pour les membres proches de ma famille et tous mes amis personnels; Sinon ils ne seraient pas mes amis en premier lieu. En fait, je n’ai même jamais fumé ni avec la même mentalité que j’ai voudrais je veux. Et je suis assez fort en tant qu’être humain pour résister à ceux qui avec leurs fantaisies idiotes ont essayé dans le passé de me persuader que je ne sais pas ce que je suis absent et ne devrait pas frapper soit: prise de drogue ou de la cigarette, Jusqu’à ce que je l’ai essayé. Eh bien, je n’ai jamais nagé avec des requins tueur, mais je n’ai pas l’intention de, comme je sais bien ce que la folie de faire serait. Et invariablement ceux qui ont toujours essayé de me persuader à leur point de vue – pendant mes études à l’université et parfois dans ma vie professionnelle – ont toujours été blanc. J’ai poliment pas tombé pour leurs blandishments et ils ont été assez réalistes pour réaliser que je ne serais pas convaincu par eux. Et c’est ainsi que ma vie est. Ennuyeux peut-être à ceux qui obtiennent leurs hauts et les coups de pieds de drogues illégales et le tabagisme, mais en principe et sain d’esprit en ce qui me concerne.

En ce qui concerne les parents afro-caribéens qui nourrissent leurs enfants et leurs bébés cannabis, vous connaissez bien les vieux et typiques stéréotypes blancs qui stipulent que tout dans ce monde ou cette vie maléfique, telle que définie par eux, a sa genèse chez les Noirs! Je suis habitué à cela et comme moi la plupart des Noirs ne vous inquiétez pas; Et pourquoi le font-ils questionner comme moi quand vous avez affaire à des cunts blancs qui spectaculairement risible et délirant même s’insinuent qu’ils sont la course maîtresse? Humournez-les si vous voulez; Je les ignore.

Revenant toutefois à l’affirmation de Carolyn Sinclair que les Noirs Afro-Caraïbes nourrissent leurs enfants et leurs bébés du cannabis, c’est une nouvelle pour moi et je devrais savoir que je suis de l’Afro-Caraïbe et en particulier du patrimoine barbadien. Cependant, ma maman adoratrice qui était toujours bien en avance sur son temps m’a nourri jusqu’à ce que j’aie TROIS ANS, et pour laquelle je suis éternellement reconnaissante à bien des égards. Car, comme les scientifiques blancs et les autres, plusieurs décennies plus tard, ont «découvert» quelque chose que Maman, Gran et les autres matriarches de ma famille savaient tout le temps, plus vous nourrissez sensiblement un nourrisson, plus il est intelligent. être. Et dans ma situation, seule, je repose mon argument à cet égard!

En outre, toujours une femme exceptionnellement belle avec une figure magnifique et des seins fantastiques, j’ai appris à transférer mon inclination pour ma maman en termes d’allaitement maternel à une préférence forte que la puberté inévitablement a pris sa prise de moi pour les filles et par la suite les femmes qui figuraient dans Ma vie, et pour être absolument honnête et tout à fait franc avec vous, je suis et ai toujours été un sucker décidé pour une jolie paire de seins. Heureusement, et comme à l’heure actuelle avec mon partenaire allemand et d’autres avant elle, j’ai été la bouche-à-rire heureux à cet égard! Merci maman!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s